TEST & AVIS – Shadow

Shadow est le projet le plus abouti en terme de PC dans le cloud. En quelques lignes, ils s’agit d’un PC qui n’est pas physiquement chez vous, mais dans un datacenter. Vous payez un abonnement mensuel pour y avoir accès par le biais d’application ou d’un boîtiers qui va faire le lien entre les périphériques et l’écran et le Shadow. La promesse est d’avoir la possibilité de faire tourner n’importe quels jeux en 4K à 60 Hz.

Après l’avoir essayé rapidement lors de salon, comme la Paris Games Week ou encore la DreamHack, il était temps pour nous de l’essayer au bureau pour vous donner un retour. Nous avons réalisé ce test avec les applications Shadow.

Gaming – Par Mévin

La première chose qui m’a particulièrement étonné c’est la fluidité et la qualité d’image même avec des connexions ADSL qui sont pas dingue. Reste qu’on a un vrai confort d’utilisation en VDSL ou même en 4G où le Shadow est très stable également. Une fois, en plein écran avec la connexion à internet qui va bien. On note aucune différence avec un PC physiquement chez nous.

De mon côté, j’ai joué sur Shadow et notamment à des jeux en ligne. J’avais un peu peur du résultat, car entre le ping entre nous/Shadow et Shadow/le serveur de jeu. Mes doutes ont été vite balayés, avec sa connexion à 1 Gbps et sa latence ultra faible, cela comble éventuelle latence plus élevé et il est possible de jouer dans de très bonne condition. Poussons le vice jusqu’au bout, j’ai pas vue la différence entre une partie sur ma machine physique ou Shadow. Sur les jeux plus classique aucun problème, la promesse du 4K à 60 images par seconde est respecté, notamment grâce à la GTX 1080.

Pour les petits curieux, des tests sont en cours chez Shadow pour tester la GTX 2080. Attention, ce n’est pas pour tout de suite ! Un responsable Blade nous à répondu qu’il n’allait pas changer les composants, juste pour le plaisir d’avoir écris GTX 2080 dans ses paramètres. Le changement serait effectué lorsque la GTX 1080 ne permettra plus de faire tourner les jeux en 4K 60 FPS. Tout comme les 12Go de RAM, tout est prêt pour les 16Go, ils attendent seulement que ce soit vraiment une nécessité ou une demande forte des utilisateurs…

Shadow a une seule bête noir, son stockage. Dans sa configuration initiale 256GB SSD, avec la possibilité d’avoir 1To moyennant quelques euros de plus tous les mois. C’est dommage de ne pas avoir 1To de base et la possibilité d’étendre jusqu’à 4To par exemple. Dans la configuration actuel, on est pas limité par les capacités de la machine mais son stockage. Un bon films en Blue Ray c’est facilement 60Go, un gros jeu triple AAA peut aller jusqu’à 100Go. Dans un usage plus professionnel, les fichier 4K sont lourds ! Sur un tournage de vidéo on peut se retrouver à 200 ou 300 Go de rush.

D’un point de vue financier c’est très intéressant, ce qui viendrait me fait regretter ma machine personnelle payé 1500€ avec un I7, 16Go de RAM et une GTX 1080. Pour un engagement 12 mois, c’est 360€ par an. Même avec l’achat du boitier à 120€, vous avez 4 ans de Shadow avant d’arriver au prix initial de votre PC Gamer. Sans compter que les mises à jours de configuration dans se laps de temps son à votre charge. Notons également, que le boitier va consommer moins d’électricité (environ 100€/an d’économie selon Shadow).

En conclusion, j’ai été séduit par Shadow tant sur le fonctionnement, la polyvalence et son offre tarifaire avantageuse. Et je réfléchis à pourquoi pas sauter le pas lorsque ma machine serait désuète. C’est aussi la possibilité de jouer sur MAC ou Ubuntu. Le seul point de freinage pour moi, c’est l’espace de stockage qui pour mon utilisation est clairement insuffisante !

Montage vidéo – Par Télio

Avec une connexion ADSL, le Shadow s’en sort très bien. Malgré une petite latence au niveau des actions et de l’affichage, il est parfaitement utilisable. C’est dans ces conditions que j’ai pu tester le montage vidéo sous Premiere Pro, et les effets spéciaux sous After Effects.

Sous Premiere Pro, j’ai pu monter des séquences en 4K, et appliquer des effets bien gourmands dessus sans problèmes. Tout reste parfaitement fluide, j’ai juste eu quelques petites pointes de lags par moment, mais c’était uniquement quand j’utilisais plusieurs logiciels en même temps (Premiere Pro + After Effects + Google Chrome).

Du côté des effets spéciaux, j’ai pu bosser dans des conditions optimales. Pour les connaisseurs, vous allez pouvoir comprendre ce que je vais dire là : La 3D marchait parfaitement, le tracking également, tous les effets de type Glow, les plugins de type NewBlueFX, Universe, enfin bref tout ce qui concernait le compositing : Tout marchait parfaitement ! J’étais juste bluffé !

Rendu final avec Blender

J’ai également voulu pousser plus loin les tests (dans le but de pousser la machine à bout) en faisant des tests sous Blender. J’ai été piquer des scènes pré-produites sur le site de Blender. En moins de 2 minutes, une scène ultra-détaillée était rendue en Full HD ! A vrai dire, malgré quelques pics de lag, je n’ai jamais réussi à la faire planter ou quoi que ce soit.

Au niveau de l’affichage (qui part du serveur, et qui va chez moi), la qualité était au rendez-vous. J’ai pu tester de la 1080p, c’était très détaillé, malgré ma petite ADSL. Il y a fort à parier que Shadow utilise des technologies récentes pour permettre cela. En revanche, dès le moment où je commençais à consommer un peu trop sur ma connexion personnelle, là j’avais des grosses latences, et je pouvais carrément plus utiliser Shadow sans freezes de plusieurs minutes.

Pour conclure, pour la partie montage vidéo, c’est tout bonnement excellent. De plus, les normes vidéos évoluent très vite, et demandent de plus en plus de ressources. Heureusement que Shadow évolue également avec le temps, c’est un très bon point pour les personnes qui bossent en post-prod. De plus, la compatibilité du logiciel permettant de se connecter avec Windows, Mac OS et Ubuntu est parfaite pour tout le monde.

 

Vous voulez découvrir Shadow ?

Vous pouvez faire un tour sur leur site web par ici : https://shadow.tech/

Vous pouvez aller visiter leur page Facebook, ou encore leur Twitter.

 

Articles récents

TEST – Steelseries Rival 650 : Une souris sans les problèmes du sans-fil

Vendue à 129,99€ sur le site officiel de Steelseries, la Rival 650 est une souris destinée au monde de l'eSport. Elle est passée chez...

TEST – Blue Ember : Le microphone pour les streamers

Le Blue Ember est un microphone proposé à 99,99€ sur le site de Blue. Il est destiné aux streamers, ainsi qu'à l'enregistrement vocal et...

TEST – BlackShark 2 – Android et le jeu-vidéo : L’excellence ?

Nous avons pu tester le BlackShark 2, un téléphone proposé, pour la version que nous avons testé, à 549€ sur le site officiel de...

HP Envy 13-ah0001nf : La mobilité dans toute sa splendeur !

Aujourd'hui, on va tester l'excellentissime HP Envy 13-ah0001nf (faire un nom plus compliqué s'avère impossible). Il est disponible à 1099€ sur le site officiel...

TEST – Samsung Galaxy S10 : le nouveau champion du haut de gamme ?

Les Galaxy S de Samsung sont arrivés à la rédaction, Télio s’est occupé du S10e et pendant ce temps j’ai testé le S10. Décliné...

TEST – Samsung Galaxy S10e : Excellent quasi partout ?

Ah... Le fameux S10 et son écran percé. Une révolution dans le monde des téléphones... Jamais on aurai imaginé avec un écran qui prend...
Télio TORTAY
Télio TORTAYhttps://highplay.fr
Je suis passionné de jeux-vidéo et de nouvelles technologies. Je suis également animateur sur Dynamyk FM.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.