TEST – Huawei Mate 20 Pro : L’adversaire du Note 9 ?

Design & Ergonomie
9
Écran
10
Performances
10
Audio
7.5
Photo
8.5
Autonomie
9
Le Huawei Mate 20 Pro, se montre excellent sur de nombreux points. Le Chinois à clairement les moyens de faire de l’ombre au coréen, surtout avec une mise à jour de sa surcouche logicielle.

Le Huawei Mate 20 pro est le téléphone ultra haut de gamme du constructeur chinois, proposé à presque 1000€ avec des caractéristiques semblable au Note 9, il a largement de quoi y tenir tête.  

Design et ergonomie

Le Huawei Mate 20 Pro, adopte l’écran borderless avec encoche ainsi que l’écran incurvé qui n’est pas sans rappeler celui du S9. La large encoche embarque une ribambelle de capteurs, notamment pour la reconnaissance faciale comme la marque à la pomme.
Malgré le manque d’originalité du Mate 20 pro en termes de design, on a une vraie sensation de luxe.

Le dos en verre, néanmoins la couleur bleutée lui donne vraiment un joli look. Le verre ne le pénalise pas en termes de prise en main, puisque celui-ci n’est pas glissant. La sindi cularité de ce dos en verre, passe par la position des trois capteurs photo et du flash qui forme un carré. Sur le papier on avait un peu peur du résultat, mais une fois en main on s’habitue  très rapidement.

L’écran du Mate 20 pro est un géant de 6,4 pouces, il reste néanmoins assez compact, mais pas assez pour l’utiliser à une main. Il est d’ailleurs plus léger que le Note 9, avec “seulement” 189 g en outre il est un poids plus épais avec 8,9 mm.

Sur le plan technique, rien à redire. Un port USB-C pour la recharge, pour les amateurs de sans-fil la recharge est également possible par ce biais. Celui-ci est d’ailleurs réversible pour recharger un smartphone, ou un autre appareil. Évidemment, il accepte le double sim mais pas les cartes SD, il va falloir passer au format propriétaire. Un choix, vraiment discutable de notre point de vue. L’étanchéité est également de la partie.

Le constructeur chinois a équipé son Mate 20 Pro, des dernières méthodes de déverrouillage à la mode : la reconnaissance facile et le capteur d’empreinte sous l’écran.
Le capteur d’empreinte sous l’écran est idéalement placé. Ce capteur reste toutefois plus lent qu’un capteur classique avec également son lot de raté. Au contraire, la reconnaissance faciale marche diablement bien et très rapidement. Avec son lot de capteur, vous n’avez même pas le temps de penser à le déverrouiller que c’est déjà fait pour vous. Ajoutons qu’il gère très bien les changements de situation (barbe, lunette de soleil…). On en arrive à la conclusion que le capteur d’empreinte ne sert à rien, Huawei votre connaissance faciale est super, garder seulement ce mode de déverrouillage.

Écran

L’année dernière nous avons été comblés par l’écran OLED du P20 pro, c’est une nouvelle fois le cas pour ce Mate 20 Pro. Huawei nous propose un magnifique écran, avec une colorimétrie qui est juste. Selon vos préférences, il est possible d’ajuster les couleurs directement dans les paramètres.

Côté luminosité, aucun problème avec un écran qui reste lisible en toute circonstance. Que ce soit sous le joli soleil printanier ou alors dans le noir total sans vous éblouir.

La définition de 3120 x 1440px, rend la lecture de contenue vidéo très agréable – à condition d’avoir la contenue et la connexion suffisante –  et donc ne pose pas de problème en navigation. Avec cet écran, Huawei vient jouer dans la cour du Note 9 qui nous avait bluffés à ce sujet.

Performance

Le Mate 20 pro embarque la puce maison de Huawei, le Kirin 980. Pour les geeks, c’est une puce octo-core qui est gravée en 7 nm, avec deux puces pour l’intelligence artificielle. Ce Kirin 980 peut compter sur ses 6 Go RAM. Sans surprise, le téléphone est extrêmement fluide, quelle que soit l’application que vous lancez dessus. C’est également le cas du côté jeux vidéo, si vous êtes gamer dans l’âme ! Avec ce téléphone, vous pouvez faire tourner tous les titres du play store sans aucune concession.

Cerise sur le gâteux, vous allez pouvoir enchaîner les parties sans pause puisqu’une nouvelle fois Huawei a bien travaillé la chauffe de son smartphone. Il s’est gardé la tête froide quoiqu’il arrive – bon ce n’est peut-être pas la peine d’enchaîner les TOPS 1 cet été sur la plage en plein soleil…

Audio

Huawei maintient le cap avec l’absence du mini jack, mais ajoute toujours un adaptateur jack vers USB. Celui-ci est de bonne qualité, avec un signal puissant et propre. Aucun souci à se faire sur ce point.

Côté haut-parleur, c’est comme d’habitude décevant. La prise de risque de Huawei de placer le haut-parleur dans le port USB-C avec seulement deux petits trous n’est décidément pas payante. Dès l’instant que le port USB-C est bouché, le son est alors étouffé avec un gros manque de basse – évidemment – et de la distorsion à plein volume. Notons tout de même la présence de la stéréo avec le haut-parleur avant, ce qui est une bonne nouvelle.

Photo

Côté photo, changement de stratégie chez Huawei avec l’abandon du célèbre capteur noir et blanc. On retrouve un triple capteur photo :

  • Le capteur principal de 40 Mpx ouvrant à f/1.8
  • Un capteur ultra grand-angle de 20 Mpx ouvrant à f/2.2
  • Un capteur téléphoto de 8 Mpx ouvrant à f/2.4

Huawei a eu le bon bout de désactiver “l’amélioration” par le biais de l’intelligence artificielle par défaut. Vous pouvez toujours l’activer même si on vous le déconseille, si vous souhaitez garder des photos naturelles.

Cette série de capteurs vous permet 4 possibilités créatives : les photos classiques, le zone x3 ou x5 sans perte et pour terminer le grand-angle x0,6. Cela nous rappelle fortement le P20 pro avec des photos en plein jour magnifique, avec du piqué et un beaucoup de détails. Le HDR (High Dynamic Range) fonctionne toujours aussi bien et apporte une réelle plus-value aux photos.

Comme sur le P20 pro, le zoom X5 est un peu moins qualitatif que les autres modes avec un manque de détail.

Le capteur grand-angle permet également de faire de la Super Macro. Avec ce mode on peut se rapprocher très près de son sujet, vous venir capturer la poussière imperceptible à l’oeil nu. Même quand la lumière tant à manquer, le capteur ne bronche pas avec des résultats toujours aussi excellents.

En basse lumière ou de nuit, on retrouve l’excellence du P20 Pro. Cette fois, il faut activer l’intelligence artificielle pour avoir le meilleur résultat possible. Les clichés manquent de netteté à cause du lissage pour éviter le bruit numérique. Mais la colorimétrie reste très juste. C’est incroyable, on dirait des yeux de chat !

Pour le capteur avant, on retrouve la configuration du P20 Pro, avec un capteur 24 Mpx avec une focale de 2.0. Comme son prédécesseur, dans de bonnes conditions de luminosité c’est parfait avec de jolies couleurs, des détails et du piqué. Malheureusement, quand la lumière vient à baisser, du bruit numérique est présent, mais il est encore possible de faire des clichés sympas. Le mode portrait est convaincant, même si celui-ci n’aime toujours les mèches de cheveux qui se balade. Des modes fun sont également apparus.

Côté vidéo, on à la possibilité de filmer en 4K, mais seulement 30 FPS, toujours pas de 60 FPS, c’est dommage. Vous pouvez filmer en 21:9 ce qui est un bon point et la stabilisation est efficace.

Grâce au Dual NPU, vous pouvez appliquer des filtres directement en vidéo comme la possibilité de mettre le sujet en couleur et le reste en noir et blanc. Il est même maintenant possible d’avoir du bokeh ! C’est impressionnant ! Pour le moment, il a encore un peu de mal avec les groupes de personnes. Mais sinon dans les autres cas, il est bluffant.

Avec ce Mate 20 pro, Huawei nous donne beaucoup de polyvalence avec son smartphone, en termes de possibilité créative. C’est vraiment appréciable pour les créateurs, un vrai téléphone pour Instagram !

Autonomie

Le Mate 20 Pro est équipé d’une batterie de 4 200 mAh, en pratique celle-ci est endurante. En usage modéré, on tient allègrement les deux jours sans forcer et sur un usage plus intensif il tiendra la journée sans aucun problème.

Comme indiqué au début de ce test, il est possible de le recharger en sans-fil et même de recharger un autre smartphone avec celui-ci. Pratique pour nos watch ou écouteur sans fil, qui ont parfois tendance à se fatiguer assez rapidement.

Pour les pressés et les têtes en l’air, vous pouvez le recharger avec son chargeur ultra rapide qui va lui redonner sa pleine vitalité en une bonne heure. On note un peu de chauffes lors de la recharge rapide.

OS

On n’en parle habituellement pas dans nos tests, même si le Mate 20 pro tourne sur la dernière version d’Android 9, la surcouche commence à faire vieillotte. Nous aimerions voir un bon coup de jeune, comme avec Samsung avec son One UI. Notamment sur l’application photo, qui à un design désuet et qu’il n’est pas vraiment user friendly. On attend un effort sur ce point.

 

Articles récents

Shadow et l’opérateur Proximus annoncent un partenariat

Shadow et Proximus annoncent la signature d’un partenariat d’envergure sur le Cloud Gaming. Shadow, l’ordinateur haut de gamme dématérialisé dans le Cloud, sera intégré...

TEST – RAT8+ : La plus polyvalente des souris ?

La RAT8+ est la souris capable de s’adapter à toutes les mains, après avoir testé il y a quelque temps déjà la RAT4+, c’est...

TEST – SWIFT 7, le roi des ultrabooks ?

Le Swift 7 d’Acer est le roi des Ultrabooks, en plus de ne mesurer que 9 mm d’épaisseur il embarque son lot de bonnes...

TEST – Trust Gaming GXT 455 TORUS : Un casque abordable

Aujourd'hui nous allons tester le GXT 455 TORUS, de manière à continuer notre petit tour des produits de chez Trust Gaming. Il s'agit d'un...

TUTO – Revenir sur Unity sous Ubuntu 17.10 et +

Bienvenue sur ce premier article de la partie tutos ! Pour vous la présenter rapidement, il s'agira d'une partie consacrée à Linux et à...

TEST – Trust Gaming GXT 165 Celox : Une souris avec poids ajustable

Vous le savez, on essaie de vous tester le maximum de produits de chez Trust Gaming. Aujourd'hui, on s'attaque à la GXT 165 Celox,...
Mévin GRIVAULT
Mévin GRIVAULThttp://www.highplay.fr
Étudiant en BTS SNIR, je suis passionné par les technologies et l'aéronautique. Journaliste et Chroniqueur pour Dynamyk et HighPlay.fr. Responsable de ce bazar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.